Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visage

  • : Générationdésabusée
  • Générationdésabusée
  • : Ce blog a été créé pour une interaction entre toute personne voulant partager ces expériences avec ceux qui en ont besoin.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Ninkuglo
  • Ninkuglo estime avoir traversé 50% de sa vie active sur terre et n'estime pas l'avoir raté car ayant le sentiment d'avoir été le centre d'un univers terriblement émotionnel, le socle d'un monde profondément tourbillonnant en termes de sentiment
  • Ninkuglo estime avoir traversé 50% de sa vie active sur terre et n'estime pas l'avoir raté car ayant le sentiment d'avoir été le centre d'un univers terriblement émotionnel, le socle d'un monde profondément tourbillonnant en termes de sentiment

Recherches

Archives

Liens

14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 17:42

K. S. une jeune fille de 20 ans environ, après avoir passé son réveillon à Gaoua, décida de passer la suite de sa fête de fin d’année au village à une vingtaine de km de Gaoua sur l’axe Gaoua-Nako. Elle enfourcha donc son vélo le 1er janvier et c’est chemin faisant qu’elle a été accostée par 3 jeunes hommes avec qui elle a échangé quelques civilités. Un homme couché sur la route préoccupait la jeune fille. Elle a même demandé aux jeunes de le mettre à l’écart pour qu’il ne soit écrasé. La fille décida de poursuivre son chemin.

 

Entre-temps, un des garçons qui avait porté des lunettes s’est concerté avec ses deux autres camarades et a rattrapé la fille à qui il a signifié qu’il avait décidé de l’accompagner. C’est ainsi qu’aux environs de 18 h, il a décidé de la laisser poursuivre son chemin. Et c’est dans la poignée de mains en signe d’au revoir que le jeune homme s’est subitement montré violent. C’est à cet instant qu’il a manifesté son intention d’avoir des relations avec elle. La fille opposa un refus.

 

Par la force, il l’entraîna en brousse pour satisfaire sa libido. Elle présentait plusieurs blessures au cou puisque, selon elle, c’est par strangulation qu’il est parvenu à l’immobiliser. Selon la fille, le viol a commencé aux environs de 18 h et c’est à 2 h du matin qu’elle a été libérée pour regagner sa maison. Ce qui sous-entend qu’elle a passé plus de 8 heures d’horloge avec son bourreau. Arrivée à la maison, la fille n’a guère tenu compte de la menace qu’elle avait reçue, qui la sommait à garder le silence sous peine de mort. Il raconta sa mésaventure à son papa. Le présumé violeur a été arrêté par la gendarmerie de Nako.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ninkuglo
commenter cet article

commentaires

Rosine Adeotcha 16/06/2010 10:56



Bonjour, pitié pouir les femes au pays. je crois que l'Etat doit faire des efforts dans ce sens/


 



Ninkuglo 16/06/2010 20:07



 C'est vraiment domageable pour ce qui se passe dans nos régions en développement. Merci pour votre commentaire